Le bikini

 

Plus de 70 ans et pas une ride !
Sulfureux bikini

 
 
 

 

 

 

 

En 1946 était présenté le premier bikini à Paris. Il a choqué le monde entier, allant même jusqu’à se voir interdit en France et sur d’autres plages méditerranéennes en 1949. Hot, subversive, insouciante, ce sont les fifties et les sixties acidulées qu’elle raconte, cette pièce mythique, indissociable des corps hallucinants de Brigitte Bardot ou d’Ursula Andress. Comment et pourquoi le bikini a-t-il redéfini les contours de notre féminité, mais aussi dicté de nouvelles normes esthétiques ?

 
 

 

 

Photo : Plage de Zandvoort (Pays-Bas) en 1965. Source : Nationaal Archief / Wikimedia (CC0 1.0)

 
 

 

 
 
 

LE BIKINI EN 11 DATES-CLÉS

 
 
 
 

 

 
  • Néolithique : les femmes de Çatal Höyük, dans l’actuelle Turquie, arborent les premiers vêtements ressemblant à des bikinis vers 7000 av. J.-C.
  • 1400 av. J.C. : Dans la Grèce antique, les femmes sportives portent des vêtements mini deux-pièces.
  • 300 ap. J.-C : Les mosaïques de la Villa del Casale, en Sicile, présentent des femmes vêtues d’une culotte mini et d’un fin bandeau sur les seins. Elles comptent parmi les plus anciennes représentations d’un bikini.
  • 19ème siècle : Impensable de divulguer le moindre bout de peau sur les plages ; les femmes cachent leur corps, notamment dans des “cabines de bain mobiles”.
  • 1907 : La nageuse et comédienne australienne Anette Kellerman adopte une tenue de bain qui épouse les formes de son corps, sans manches, qui lui vaut une amende à Boston, USA. La mode du maillot de bain “une pièce” est lancée
  • 1932 : Jacques Heim conçoit le premier maillot de bain deux-pièces, composé d’une culotte-short taille haute qui cache le nombril.
  • 5 juillet 1946 : le premier bikini, à la culotte mini coupée sous le nombril, est présenté lors d’un défilé de mode d’article de bains à Paris. Scandale.
  • 1949 : Le sulfureux bikini est interdit sur les plages de France, mais aussi de Belgique, d’Espagne et d’Italie.
  • 1953 : Brigitte Bardot est photographiée en bikini sur la plage du Carlton, au festival de Cannes.
  • 1962 : Ursula Andress sort de l’eau en bikini blanc dans “James Bond contre Dr. No”
  • 1967 : 67% des jeunes femmes américaines ont adopté le bikini selon le magazine Time.
 
 

 

 
 
 

 

 
 
 

UN MAILLOT DE BAIN SUBVERSIF
ET… ATOMIQUE

 
 
 
 

 

 

C’est au Français Louis Réard, ingénieur automobile, que l’on doit l’invention du bikini en 1946. Celui-ci observe les femmes sur la plage retrousser leur maillot de bain pour optimiser leur bronzage. Ainsi lui vient l’idée de créer “le plus petit maillot de bain du monde”; un soutien-gorge et une culotte composée de deux triangles de tissu reliés par une corde. Plié, il tient dans une boîte d’allumettes.

Ci-dessous : juillet 1946, essais nucléaires américains sur l’atoll de Bikini en Micronésie.

 
 

 

 

 

 
 

Son nom, bikini, est inspiré du premier essai nucléaire américain survenu cinq jours avant son défilé, dans l’atoll de Bikini, îles Marshall. Un maillot hot, “atomique”, destiné à des “bombes”, qui dit mieux ? Qui dit… plus subversif ?

Avant même sa présentation officielle à la Piscine Molitor de Paris, la pièce fait scandale ; aucun modèle professionnel n’accepte de le porter, obligeant Réard à embaucher… une stripteaseuse du Casino de Paris. Car ce n’est pas tant le haut, qui ressemble aux deux-pièces populaires des années 1940, qui crée la polémique mais bien le bas, qui dénude outrageusement hanches et fesses.

Pourtant, l’histoire nous enseigne que Réard n’a rien inventé. Et que nos ancêtres semblaient bien moins chichiteux sur la morale et la nudité des corps.

 
 

 

 

Photo : Le premier bikini de l’histoire présenté en 1946 à la piscine Molitor par Micheline Bernardini. Keystone

 
 

 

 
 
 

L’ANCÊTRE DU BIKINI

 
 
 
 

 

 

 

 

Ci-dessus : Mosaïques de la série “Les Filles en bikini” (env. 300 ap. J.-C.) à la Villa del Casale, Sicile. M. Disdero, CC 2.5.

Les archéologues ont découvert des représentations de bikini remontant… au néolithique.

Ci-dessus, des mosaïques de la Villa del Casale, en Sicile, présentent des femmes vêtues d’une culotte mini et d’un fin bandeau sur les seins, sous le règne de Dioclétien, autour de 300 ap. J.-C. On les considère comme l’une des plus anciennes représentations d’un bikini, mais on sait aussi que son origine est encore plus lointaine.

Des vêtements ressemblant fortement à des bikinis ont été découverts sur le site turc de Çatal Höyük, ville néolithique fondée… vers 7000 av. J.-C. ! Et dans la Grèce antique, autour de l’an 1400 av. J.C., c’est encore des vêtements mini deux pièces qui ornent les corps des femmes sportives.

Ensuite ? Ce ne sera plus qu’un long retour en arrière, qui n’aura de cesse de cacher le corps des femmes.

 
 

 

 
 
 

CACHEZ CE CORPS QUE JE NE SAURAIS VOIR…

 
 
 
 

 

 
 
 
 

 

 

1. 1858, tenue de plage un peu… habillée ? / 2. 1829, les cabines de bain mobiles peintes par William Heath, “Mermaids at Brighton”

Au 19ème siècle et jusqu’au début du 20ème siècle, il était tout simplement impensable qu’une femme ne divulgue la moindre partie de son corps. Celles-ci arboraient alors une robe plus qu’habillée, quand elles ne renonçaient pas tout simplement à faire trempette.

 
 

 

 

 

 

Ci-dessus : autour de 1800, cabines de bain mobiles à droite de l’image.

… Jusqu’à l’invention de la “cabine de bain mobile”. Les femmes se changeaient à l’intérieur de ces cabines dotées de roues, qui étaient ensuite déplacées dans les eaux, par des hommes ou des chevaux, pour permettre aux femmes de nager à l’abri des regards. Un brin encombrant, n’est-ce pas ?

 
 

 

 
 

Photo : Autour de 1910, la nageuse Annette Kellerman dans un maillot de bain de sa création.

C’est la nageuse australienne Annette Kellerman qui ouvre une brèche en adoptant, en 1907, une tenue de bain qui lui valut une amende, sur une plage de Boston, pour avoir arboré une tenue moulante, sans manches. Oh my God !

L’affaire fait les gros titres et lance la tendance du maillot de bain.

Ainsi, en 1915, le “une-pièce” est devenu la tenue de plage de la plupart des Américaines.

 
 

 

 
 
 

LA DERNIÈRE FRONTIÈRE

 
 
 
 

 

 
 
 
 

 

 

1. 1948, 3 jeunes filles posent sur la plage de Naples en maillot de bain deux-pièces taille haute. / 2. 1945, la pin-up Gene Tierney

En 1932, Jacques Heim, Français (encore?), invente le premier deux-pièces que les stars de Hollywood – et les pin-up – popularisent dans les années 1940. Si celui-ci n’est pas “bikini” – et ne fait pas scandale – c’est parce qu’il se porte taille très haute, ne divulguant jamais le sacro-saint tabou… le nombril !

C’est cette frontière que Réard va faire exploser en faisant flirter sa culotte avec la frontière de la toison pubienne. So shocking ! Elle lui vaudra même, en 1949, une interdiction sur les plages françaises, belges, espagnoles et italiennes.

 

 

Mis en page le 20 février 2021